Analyse des attitudes de médecins et de dentistes à l’égard des patients bénéficiant de la Couverture Maladie Universelle complémentaire 2006

Cette étude visait à explorer le refus de soins à l’égard des bénéficiaires de la CMU complémentaire lors de la prise de rendez-vous téléphonique et s’inscrivait dans le cadre d’un appel d’offres émanant du fonds CMU.
Ce travail s’inscrit en continuité d’autres travaux sur la CMU, dans le département du Val-de-Marne, appartenant à la petite couronne parisienne : une étude sur l’accès aux droits et l’accès aux soins auprès des bénéficiaires de la CMU complémentaire (entretiens qualitatifs semi-directifs) et une étude auprès des agents d’accueil de la sécurité sociale (observation des pratiques et entretiens).
Il s’agit ici d’explorer la première étape dans le processus de l’accès aux soins, l’accès primaire. Pour les bénéficiaires de la CMU qui éprouvent un besoin et qui ont fait valoir leurs droits, ceux-ci permettent-ils un accès effectif aux soins.
Quelques études et les retours de professionnels de terrain font état de refus de certains professionnels de santé à recevoir les bénéficiaires de la CMU, notamment les médecins et les dentistes. Cependant, ces résultats restent parcellaires et strictement descriptifs et ne livrent aucun élément qui caractériserait les professionnels qui refusent. Il s’agissait donc de mesurer ces refus, de les analyser et essayer d’en comprendre les origines et les causes. Pour cela, nous nous sommes dotés d’une méthodologie double, par testing et entretiens.