Inégalités sociales de santé dentaire : la mesure du risque et des besoins sanitaires. Santé publique 2003, volume 15, no 3, pp. 347-358

Notre objectif était de comparer le niveau de santé dentaire de la population générale à celui des bénéficiaires de la Couverture maladie universelle (CMUC) pour définir leurs besoins et mesurer le risque pour la santé dentaire que représente une situation précaire.
L’échantillon était composé des demandes d’ententes préalables colligées dans huit régions de France. Ainsi, 3 118 bénéficiaires de la CMUC et 3 310 du Régime général stricto sensu examinés par des chirurgiens-dentistes-conseils sont entrés dans l’étude.
Avec un indice CAO moyen semblable, les bénéficiaires de la CMUC se distinguent par un nombre de dents absentes très supérieur à celui de la population générale. Dans l’indice CAO, ce nombre de dents absentes supérieur est compensé par un nombre de dents obturées nettement inférieur à celui de la population générale. L’indice O/CAO permet une meilleure évaluation de l’état de santé dentaire, sur le plan fonctionnel. Le risque de ne pas avoir de soins conservateurs est multiplié par un et demi à trois chez les plus démunis. L’ensemble des résultats témoigne du déficit majeur en soins précoces chez les bénéficiaires de la CMUC.