Le refus de soins à l’égard des bénéficiaires de la Couverture maladie universelle complémentaire à Paris 2009

Une étude par testing auprès d’un échantillon représentatif de médecins (omnipraticiens, gynécologues, ophtalmologues, radiologues) et de dentistes parisiens
Cette étude répond à la demande du fonds de financement de la protection complémentaire de la couverture universelle du risque maladie (fonds CMU). Il s’agit tout d’abord de produire de nouvelles connaissances concernant le refus de soins à l’égard des bénéficiaires de la CMU complémentaire (CMUC) dans le cadre du 4ème rapport d’évaluation du de la loi créant la CMU. Les données produites s’appuyant sur un testing permettront également d’affiner cette méthode et de mesurer le taux de refus sur un territoire plus important que lors de la dernière étude commandée par le fonds CMU en 2005.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *