Les revenus libéraux des chirurgiens-dentistes. Etudes et résultats n°501 2006 DREES

La plupart des chirurgiens-dentistes exerce dans un cadre libéral.
En 2004, ils ont perçu 79 700 euros de revenu libéral, soit 25 % de plus qu’un médecin omnipraticien, mais 22 % de moins qu’un spécialiste.
Entre 1993 et 2004, les revenus libéraux des dentistes ont augmenté de 1,3 % par an en moyenne en termes réels, avec une stagnation jusqu’en 2000 et une reprise vigoureuse à partir de 2001. Ce retour à la croissance coïncide avec la modification de la nomenclature générale de leurs d’actes. Après 2000, les dépassements ont également favorisé la croissance de leur revenu réel.
On observe par ailleurs d’importants écarts de revenus selon les régions, les dentistes installés dans le nord de la France percevant des revenus plus élevés que ceux du sud. L’Île-de-France fait toutefois exception à cette tendance.