N°2 juin 2010 – Sur abonnement

Edito

A l’heure où un certain nombre de représentations professionnelles réclament une revalorisation des actes, la réflexion du Pr. Michel Grignon sur la légitimité de l’intervention publique ou non dans le domaine de la santé publique ne manquera pas de faire débat. Le
développement de ses arguments mérite d’être analysé et il faut nous garder de prendre position trop rapidement. La situation est en effet plus complexe qu’il n’y paraît.

Certaines interventions publiques, comme le bilan buccodentaire,
ont montré leur intérêt en matière de dépistage mais aussi leurs limites.

D’autre part, le contexte actuel économique ne facilite pas cette réflexion car les effets attendus d’une politique de santé publique préventive ne sont pas « mesurables » avant long terme.

L’autre article, cette fois-ci dans le domaine du curatif, mérite aussi une analyse approfondie. Edith Roland et son équipe montrent sur un très large échantillon de personnes fréquentant les centres d’examens de santé qu’il existe un fort besoin de prothèse et que les situations de précarité restent un problème de santé publique majeur.

Ce n’est pas Christian Cartier, dont le portrait d’acteur est réalisé dans ce numéro, qui nous contredira.

Toute l’équipe rédactionnelle de la lettre se joint à moi pour vous souhaiter un bon été avant d’aborder la rentrée qui ne manquera pas de sujets de débat!

Frédéric COURSON

Au sommaire de cette lettre:

Article:
– Les interventions publiques motivées par
la santé sont-elles (toujours) légitimes ?

Étude:
– Les Prothèses dentaires chez l’adulte :
besoins et facteurs associés

Archéodent
– Pathologies alvéolo-dentaires et environnement sanitaire.
– Vers une pathocénose des populations du sud est de Paris au cours du moyen age

Portrait
– Christian CARTIER: Docteur en chirurgie dentaire, Délégué Régional de Normandie de Médecins du Monde, Référent dentaire de Médecins du Monde France.

Revue de la littérature.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *