Prix 2005. Annabelle Tenenbaum. La relation Médecin/chirurgien-dentiste dans la prise en charge du patient : les évolutions nécessaires. Analyse dans le cadre d’un réseau de santé.

Dans l’Enquête Santé et Protection Sociale réalisée en 2000, 36% des individus de l’échantillon déclarent au moins une dent manquante et 25% un état de santé bucco-dentaire mauvais ou très mauvais. La santé bucco-dentaire peut être préservée par des gestes préventifs simples. Malgré une forte amélioration de l’état de santé bucco-dentaire depuis les années 1970, les inégalités sociales persistent. Le recours aux soins dentaires est un très bon marqueur des inégalités sociales de santé.

Ces inégalités peuvent relever d’obstacles financiers mais elles relèvent également de facteurs comportementaux.
Dans une étude réalisée en 2001 dans cinq Zones Urbaines Sensibles situées à Paris et en région parisienne, près de la moitié de la population enquêtée mentionnant avoir des dents à traiter n’a pas consulté depuis plus d’un an. Les motifs retrouvés dans ce non-recours aux soins sont : une conception de la visite annuelle chez le chirurgien-dentiste, à titre préventif n’apparaissant pas indispensable pour la moitié des non consultants, une considération des soins bucco-dentaires ne faisant pas partie des préoccupations premières des individus et des réticences à consulter non négligeables.

Certains facteurs jouent également sur le comportement des individus dans leur recours aux soins comme la représentation qu’ils se font de leur santé bucco-dentaire celle-ci pouvant être corrélée avec le niveau d’éducation. Un grand nombre d’enquêtes épidémiologiques ont montré le rôle non négligeable des facteurs sociologiques ainsi que ceux liés au comportement et à l’environnement, dans les pathologies et la santé bucco-dentaires.

Il existe donc des obstacles dans l’accès aux soins, en amont et/ou en complément des barrières financières; obstacles sur lesquels des professionnels de santé peuvent avoir une influence.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *