Validation d’un indicateur de qualité de vie en santé bucco-dentaire (GOHAI) en France. Community Dent Oral Epidemiol 2003 ; 31 : 275-84

La santé bucco-dentaire est traditionnellement définie en termes de maladie. Aujourd’hui la santé bucco-dentaire est envisagée dans une approche plus large ; prenant en compte ses impacts sur la vie quotidienne. Plusieurs indicateurs essaient de saisir cette dimension. L’index d’évaluation de la santé bucco-dentaire gériatrique (Geriatric Oral Health Assessment Index) (GOHAI) a été adapté pour une utilisation générale et testés sur des échantillons d’adultes, principalement en Amérique du nord. La langue, les normes culturelles et le système de santé étant différents , il est nécessaire de valider le GOHAI en France avant une utilisation large.
Les objectifs
Cette étude avait pour but de tester la validité de la version française du GOHAI.
Les méthodes
Le GOHAI repose sur les réponses à un auto-questionnaire de 12 items. Les items ont été traduits en français, retraduits en anglais, et comparés aux versions originales. Après un test pilote et de légères modifications, la version française a été soumise à un groupe de personnes à bas revenus bénéficiant de la CMUC. (n=260 ; 18-45 ans). La stabilité et la cohérence interne ont été mesurées. La validité du pouvoir discriminant et de sa précision a été évaluée.
Les résultats
Le Cronbach’s α (0.86) a montré une cohérence interne élevé et une homogénéité des items. Les corrélations des items variaient de 0.40 à 0.78. L’administration répétée au 32 participants a donné un coefficient Kappa pondéré allant de 0.51 à 0.87 et un coefficient de corrélation de Pearson de 0.87. Les scores faibles du GOHAI étaient associés à des perceptions de mauvaises santés bucco-dentaire et générale, une faible satisfaction de sa santé bucco-dentaire et un besoin ressenti de soins dentaires. Des liens significatifs entre les scores du GOHAI et des mesures objectives de l’état de santé bucco-dentaire existaient, sauf pour OD. Les répondants plus jeunes avec un niveau d’études supérieur et des revenus élevés avaient plus de chance de présenter un score du GOHAI élevé.
Conclusion
La version française du GOHAI possède des propriétés psychométriques satisfaisantes mais deux items (l’un sur la déglutition, l’autre avec une structure de phrase complexe) présentent une faible stabilité.
Article en anglais

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *