De l’école au cabinet dentaire : une action de prévention pour les enfants de six ans. Prat Organ Soins. 2010;41(4):303-311

Résumé

Objectif :

Cette étude a pour objectif d’évaluer l’impact sanitaire et d’appréhender les limites d’une politique d’accompagnement en prévention bucco-dentaire sur des enfants de six ans scolarisés en zones d’éducation prioritaire.

Méthodes :

L’analyse porte sur une action gardoise mettant en place un circuit court et incitatif allant de la sensibilisation à l’examen bucco-dentaire (EBD), et jusqu’aux soins si nécessaire. Cette action s’inscrit dans le cadre du programme national « M’T dents » de l’Assurance maladie française et a intéressé 624 enfants tous régimes d’assurance maladie confondus.

Résultats :

Le taux de participation à l’EBD des enfants est significativement supérieur au taux observé dans le département (28 % vs 51,2 %, N = 624). L’évaluation médicale réalisée montre, pour les 188 enfants du régime général ayant eu un EBD, que 55,9 % d’entre eux sont indemnes de caries et une répartition non homogène de l’indice C mixte lors du dépistage.
Le pourcentage d’enfants non soignés (indicateur IT) décroît après l’action (33,5 % vs 10,1 %, N = 188, p < 0,001), alors qu’en parallèle celui des enfants totalement soignés augmente (7,5 % vs 36,7 %, N = 188, p < 0,001).

Conclusion :

L’évolution avant/après des valeurs des indices et indicateur révèle une augmentation significative de l’accès au dépistage et aux soins. Néanmoins, nous constatons des enfants qui demeurent en marge du système de soins pour lesquels la question d’une action complémentaire reste posée.

Chargeur En cours de chargement…
Logo EAD Cela prend trop de temps ?

Recharger Recharger le document
| Ouvert Ouvrir dans un nouvel onglet

télécharger le document [123.43 KB]